11/07/2012

BEN-GHOU-BEY Mon père, ce fakir

Banniere.fr
Banniere.fr

 BEN-GHOU-BEY Mon père, ce fakir

Mon pere ce fakir.jpg

HISTOIRE VRAIE !


Résumé

Jean-Luc (l’auteur) retrace une partie de sa vie auprès de son père. Une vie hors du commun, où la dure réalité de la vie est combattue avec une volonté hors norme. Celle de Ben-Ghou-Bey, son papa. Le seul et unique bastion de cette petite famille capable de mener les siens, non seulement à travers le monde, mais également à la limite de celui-ci.

 

Là-bas en Amérique du sud, loin de son pays natal et loin de tout Ben-Ghou-Bey meurt. Seul sont présents Carmen, sa femme et  son fils Jean-luc. Malgré le diagnostic des médecins et malgré toute logique, envers et contre tout, une folle lueur d’espoir les animait. Un espoir tellement fou qu’il fallait absolument trouver une solution pour contourner les autorités et  ne pas enterrer le cadavre. Il était pourtant mort, bien mort, mais avec « lui » on ne savait jamais ! Ce n’était pas la première fois !

 

Encore un enfant, Jean-luc admire déjà son papa pour les trucs d’illusionniste qu’il produit sur scène. Il est connu dans toute l’école, car en plusieurs occasions, celui-ci est venu présenter un petit numéro pour les fêtes de fin d’années. Mais en réalité, son travail va plus au delà de simples trucs. Ben-Ghou-Bey  est un fakir. C’est ce que découvre petit à petit Jean-Luc lorsque son père décide de l’inclure lui et sa mère dans le numéro. Ils vont alors mener une vie d’artistes et parcourir de nombreux pays. Ils vivront les situations les plus diverses et vont fréquenter les mondes les plus disparates. Le trio Ben-Ghou-Bey côtoiera alors le monde des pauvres, des riches, des escrocs, de la prostitution, de l’amitié, de la religion et même le monde scientifique. Car, le fakir n’est pas un charlatan. C’est un Yogi, un vrai. Ben, comme lui disent ses amis, est passé maître dans l’art du « self-control ». A volonté, il  annihile les plus terribles douleurs, contrôle les hémorragies,  accélère, diminue et même arrête les battements de son coeur. Un professeur d’Université ayant assisté par hasard à une représentation n’en croit pas ses yeux. Il demande à Ben s’il peut reproduire quelques unes de ses expériences en laboratoire. Sous la pression de son employeur, qui entrevoyait une bonne publicité pour son local, et aussi pour faire plaisir à son fils, celui-ci accepte. Les chercheurs d’un centre de recherche Allemand restent pantois devant une telle dextérité.

 

Les questions fusent. Les expériences s’enchaînent. Ce qui devait être une simple démonstration se transforme en un programme de recherche et dure plusieurs années.

 

Ben-Ghou-Bey, n’est pas seulement ce fakir aux cheveux longs, habillé en indien et exhibé au grand public. C’est un chercheur et un amoureux de la nature. Il cherche et découvre. Avec sa volonté, il réalise ce que l’on appelle des miracles. On le compare même à Jésus. Ils se crucifie, s’enterre vivant et guéri des malades inguérissables par la seule force de sa volonté.

 

Les années passent, et Ben décide de laisser le monde du spectacle pour se consacrer davantage à ses recherches sur l’inconnu. Malheureusement, l’argent dont il dispose n’est pas suffisant pour rester en Europe. Pour cela, avec un groupe d’amis, il décide de partir au Paraguay afin d’y monter une affaire de plantation. Sept personnes forment le groupe d’aventuriers.

 

Les difficultés financières ne tardent pas à apparaître. Tout comme les trahisons et les coups fourrés au sein de l’équipe. Les grands projets de plantes médicinales sont vite abandonnés et le trio Ben-Ghou-Bey se retrouve seul avec Dany, un ami de toujours et fidèle disciple de son gourou qu’est papa.

 

Les 1000 hectares de l’idée première se réduise à vingt et une vielle cabane en bois, que nous partageons avec Dany et sa femme Eleonore qui est venue nous rejoindre.

 

« Deux femmes sous le même toit, point ne se doit. »  Les disputes se firent plus fréquentes. Dany se vit acculé à choisir entre la religion de sa femme et les pouvoirs « sataniques » de Ben.

 

L’amitié de vingt ans se transforma en un duel de titan et les deux familles ne tardèrent pas à dresser une barrière entre les deux parcelles.

 

Et puis c’est le drame. Ben meurt à la capitale..

 

Jean-luc le ramène sur la propriété car c’est pour lui, la seule manière de ne pas enterrer son père tout de suite. Il existe encore la faible chance qu’il ne soit pas mort, mais seulement plongé dans une profonde léthargie. Un état dans lequel Ben avait la faculté de se plonger pour réaliser justement des expériences d’enterré vivant.

 

A la grande stupeur de Dany et sa femme et d’autres amis présents, le corps de Ben garde encore toute sa fraîcheur  huit jours après le décès et ce, malgré des conditions extrêmes de chaleur humide. Des sentiments mêlés à la fois de crainte, stupeur, espoir et admiration planaient sur ce petits groupe de personnes face à un cadavre qui semblait encore souriant . Le fakir était-il vraiment un surhomme ? était-il un saint ? ou alors ses pouvoirs étaient-ils d’origine maléfique ?

 

Dix ans plus tard, le mystère ne s’est toujours pas résolu. Des manifestations spirites de toutes sortes obligent Dany a faire exorciser sa maison.

 

Par ailleurs, Jean-luc, maintenant marié et avec famille, reçoit de temps en temps des « messages » ne laissant aucun doute sur leur  provenance.

 

Comme il l’avait maintes fois assuré, Ben reviendrait .


 " Ils   s’en poseront des questions", disait-il toujours.

 Aujourd’hui, je sais qu’il a tenu promesse


UN VOYAGE À LA FRONTIÈRE DE L'IMPOSSIBLE QUI NE VOUS LAISSERA PAS INDIFFERENT !

359 pages d'étonnement

Éditions Book-e-Book  24.70 €



 

Publié dans Livre | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |